Les Aventures de Luther Arkwright

L’AUTEUR

    Bryan Talbot

Bryan TalbotLes premières illustrations de Bryan à être publiées sont parues dans Mallorn, le magazine de la British Tolkien Society en 1969. En 1972, en collaboration avec l’un de ses camarades étudiants, le dessinateur Bonk, il réalise un strip hebdomadaire pour le journal de son université.

Bryan travailla dans le milieu de la presse underground durant les cinq années suivants la fin de ses études, à créer, écrire et dessiner la série Brainstorm Comix pour Alchemy Press. Les trois premiers numéros, la trilogie de Chester P. Hackenbush (1975-78) a été reprise en un volume intitulé BRAINSTORM! en 1982. Hackenbush a plus tard été américanisé en Chester Williams par Alan Moore dans la série Swamp Thing de DC où il continue à apparaître. Le numéro six de Brainstorm contenait The Omega Report (1978), un récit à succès combinant science-fiction, musique rock et comédie en un pastiche de détective privé. A l’occasion de ses 25 ans, un album anniversaire de 120 pages reprenant cette histoire a été publié en 2000, à nouveau sous le titre BRAINSTORM!

Bryan débuta en 1978 Frank Fazakerly, Space Ace of the Future, une parodie de space opera pour Ad Astra. Elle fut plus tard réimprimée sous forme de volume.

Cette année vit aussi les débuts de la saga The Adventures of Luther Arkwright dans Near Myths, réimprimée et développée en 1981 dans le magazine de BD précurseur Pssst! La première édition album de Luther Arkwright fut publiée en 1982 par Never Ltd. Cet album et le When the Wind Blows de Raymond Briggs furent les premiers Graphic Novels anglais.

Bryan réalisa ensuite plus d’une centaine d’illustrations pour une série de jeux de rôle allemands. Il écrivit et dessina aussi dans un style science-fiction underground un strip mêlant aventure et comédie, Scumworld, édité une année durant dans le journal hebdomadaire Sounds dédié à la musique rock.

Il commença à travailler pour 2000AD en 1983. En collaboration avec le scénariste Pat Mills, Bryan réalisé trois volumes de la série à succès Nemesis the Warlock qui furent immédiatement réédités par Titan Books. Le premier obtint un Eagle Award dans la catégorie « Best Graphic Novel » tandis que le personnage de Torquemada recevait celui du « Vilain Favori » trois années de suite. Il travailla aussi sur Judge Dredd avec Alan Grant et John Wagner, dont la production de strips en couleur pour l’annual d’IPC et un jeu de rôle en BD de 20 pages pour le premier numéro de Diceman.

De retour sur Adventures of Luther Arkwright, il compléta l’histoire dans une édition en neuf numéros éditée par Valkyrie Press. Ceci fut suivi par les réimpressions sous forme de trois albums par Proutt en Angleterre et par l’édition comics américaine publiée par Dark Horse. Nominée pour huit Eagle Awards lors de la UK Comic Art Convention de 1988, l’édition Valkyrie en remporta quatre à Bryan. Arkwright obtint en 1989 le Mekon Award décerné par la Society of Strip Illustration pour la « Meilleure Publication Anglaise ».

Ce récit, combinant science-fiction, histoire, espionnage et surnaturel, ses techniques narratives innovantes et son refus des effets sonores, des lignes de vitesse et des bulles de pensée, devint une œuvre séminale. Alan Moore, Garth Ennis, Grant Morrison, Steve Bissette, Neil Gaiman, Michael Zulli et Rick Veitch, entre autres, ont reconnu son influence. Des nouvelles basées sur Arkwright ont été écrites par les auteurs de SF John Brunner et Colin Greenland. Il a désormais un statut culte et a inspiré plusieurs fanzines dédiés au mythe d’Arkwright. Le jeu de rôle Luther Arkwright a été publié en 1993 par 23rd Parallel Games et un tout nouveau jeu est actuellement en cours de production par Hogshead Games. La série complète a été réimprimée sous forme d’un volume par Dark Horse. L’option pour un film a été vendue à Koukou Productions et une adaptation audio de trois heures a été éditée par Big Finish, avec dans le rôle titre David Tennant (l’un des interprètes du Dr. Who).

Au cours des quinze dernières années, Bryan a travaillé pour DC Comics sur des titres tels que Hellblazer (avec Jamies Delano), Sandman (avec Neil Gaiman) et la série en creator-owned The Nazz (avec Tom Veitch). L’édition espagnole de l’arc de Constantine intitulé The Bloody Saint a remporté le Haxtur Award de la meilleure histoire courte. Le Sandman Special #1, The Song of Orpheus, a été nominé pour un Harvey Award. Il a écrit et dessiné Mask, une histoire en deux parties pour Batman: Legends of the Dark Knight qui fut rééditée en 1996 avec une page supplémentaire dans Dark Legends. L’édition espagnole de Weird Romance, son récit en quatre parties pour The Dreaming, a récemment obtenu le Haxtur Award du Meilleur Scénariste.

Il travailla pour Tekno Comix sur deux mini séries en six numéros, dessinant Teknophage (avec Rick Veitch au scénario) et écrivant Shadowdeath (dessin de David Pugh). Il produisit pour Cult Press les couvertures de la série BD cyberpunk Raggedy Man.

Durant les derniers vingt-cinq ans, Bryan a créé un grand nombre de strips et illustrations pour des publications aussi diverses que Imagine, Street Comics, Slow Death, Vogarth, les Big Books de Paradox Press, Stardust, Transmetropolitan, The Radio Times, Wired, Spin, Knockabout, i.t. et le Manchester Flash. Pour Xpresso il collabora avec le scénariste Matthias Schulteiss à la création de Brainworms. Il a produit quantité d’illustrations incluant des couvertures pour les séries DC, Octobriana, Wizards of the Coast, Nemi et pour des jeux vidéo, ainsi que des lithographies, posters, badges et logos. Il eut l’honneur en 1992 de faire partie des contributeurs au premier portfolio Arzach édité par le Starwatcher Graphics de Moebius. Knockabout Comics a récemment publié X-Directory, the Secret Files of Bryan Talbot, une compilation d’histoires courtes de 32 pages.

Il a aussi œuvré à plein temps en tant que designer pour l’agence de publicité Longcastle et la British Aerospace.

Il travailla en 1981 avec l’auteur de science-fiction Bob Shaw sur le programme Celebration de Granada TV Arts afin de produire Encounter with a Madman (dirigé par David Richardson) puis il réalisa en 1994 les illustrations conceptuelles pour la version télévisée d’un récit de Ramsey Campbell, Above the World.

Bryan s’est vu entièrement consacrer six expositions dans le Lancashire, à Londres, en Toscane, Finlande, Suède et à New York, apparut dans de nombreuses autres et est un invité régulier des expositions BD internationales. En 1998 il enseigna un cours de cinq jours sur la bande dessinée à l’université d’Ouro Preto au Brésil, et il tint une conférence en 2004 à la Comic Art School de Florence.

Son album The Tale of One Bad Rat reçut un Eisner Award, un Comic Creators’ Guild Award, deux UK Comic Art Awards, deux Comic Buyers’ Guide Don Thomson Awards, un Parent’s choice Award et l’Internet Comic Award du Meilleur Album. Il a aussi été nominé pour un National Cartoonists’ Society of America’s Reuben Award, un Harvey Award, un James Tiptree Jr. Award et un British Library Award.

Ce titre apparut en 1998 dans la liste annuelle du New York Times des lectures recommandées et est étudié dans certains écoles et universités. On s’en sert dans certains centres pour les enfants abusés en Grande-Bretagne, Suède, Allemagne et Finlande. Il a été édité dans sept pays européens et a remporté des récompenses en Suède, Espagne et au Canada.

Son nouvel album de 284 pages consacré à Luther Arkwright, Heart of Empire, a été publié en neuf numéros par Dark Horse, a gagné un Eagle Award et a été nominé pour deux Eisners. Il a aussi été édité en un seul volume ainsi que dans une édition limitée et signée en 2001 ainsi que dans une version CD-Rom complète contenant plus de 65.000 mots de commentaires et de nombreux bonus graphiques. L’édition espagnole a été nominée pour une récompense au Festival de Barcelone 2004.

Après avoir fini Heart of Empire et la rédaction du CD-Rom, Bryan a produit de nombreuses illustrations et couvertures pour divers magazines et sites internet, comprenant des études de personnages et têtes de chapitres pour la série de romans Bold as Love de Gwyneth Jones ainsi qu’une histoire de vampires à la peinture de quatre pages pour les Editions Carabas. Il a aussi écrit quelques projets de films, une proposition pour une série télé de science-fiction et développé le concept d’une BD et série animée, Cherubs.

Bryan a récemment dessiné la mini série en quatre numéros The Dead Boy Detectives and the Secrets of Immortality écrite par Ed Brubaker, dessiné et encré Bag O’ Bones, écrit par Bill Willingham pour la série Fables de DC Vertigo et écrit et peint Memento, une BD « silencieuse » de 12 pages pour 2000AD.

Il est actuellement en train d’écrire et dessiner un album intitulé Alice in Sunderland.

Il a récemment reçu le San Diego Comicon Inkpot Award pour « Réussite Exceptionnelle dans le Domaine de la Bande Dessinée ».

Lire l’interview de Bryan Talbot sur ActuaBD

Pages : 1 2